Les Outils du développement économique

Les outils du développement économique

Analyse socioéconomique de territoires

Elle permet d’allier des données brutes (quantitatives et qualitatives) afin de pouvoir expliquer et anticiper les évolutions de son territoire. Le diagnostic se base sur différents indicateurs statistiques qu’il convient d’analyser, synthétiser et mettre en corrélation pour rendre compte au plus près des enjeux du territoire. Il s’agit d’établir un état des lieux complet des caractéristiques de la zone étudiée. La démarche de l’analyse doit permettre l’obtention d’une vue globale et exhaustive du territoire. 

Les outils de l’analyse socioéconomique :

  • Base de données (données internes, open data, …)
  • Cartographies (SIG, cartographie en ligne)
  • Observatoire territorial avec des indicateurs (économiques, sociaux, environnementaux, …)
  • Benchmark (comparaison avec d’autres territoires proches géographiquement ou économiquement)
  • Veille stratégique
  • Méthodes d’analyse (SWOT, …)

Les résultats de ce diagnostic doivent permettre de dresser un état des lieux en définissant ses forces et faiblesses (endogène au territoire) et en identifiant les opportunités et risques (exogène au territoire). Dans un objectif de développement économique, le diagnostic socio-économique est un outil d’aide à la décision important pour décider des orientations futures pour le territoire.

Définition, conduite et évaluation de projets économiques territoriaux

Depuis l’analyse socio-économique qui permet d’identifier les ressources territoriales spécifiques, les développeurs économiques et leurs élus peuvent définir une vision du territoire pour les années à venir qui se déclinera en une stratégie. Cette stratégie doit permettre la conduire de différents projets.

Les outils de la définition, conduite et évaluation de projets économiques :

  • Analyse socio-économique du territoire
  • L’élaboration de projets de territoire (SCOT, PLUi, SRDEII, Schéma territorial…)
  • Management de projet (analyse des besoins, rédaction de cahiers des charges, conception, conception, pilotage, évaluation, bilan)
  • Opération d’aménagement de zones
  • Conduites de stratégies (spécialisation, spécification, diversification)
  • Mise en place d’objectifs et d’indicateurs afin de suivre l’évolution des projets économiques et d’en déterminer leur retour sur investissement grâce aux retombés économique, sociales et fiscales.

Le développeur économique à un rôle d’appui aux décideurs territoriaux et de management de projet (animation, pilotage, évaluation). Dans un contexte d’accélération des mutations économiques Il est important de projeter son territoire vers l’avenir, mais pour cela il est important que les compétences suivent ses mutations.

Gestion prévisionnelle et territoriale de l’emploi et des compétences (GPTEC)

Afin d’accompagner les mutations économiques et les futurs besoins des acteurs socio-économiques, le territoire a besoin de mettre en place une GPTEC pour former les talents de demain du territoire. La gestion des ressources humaines ne se limite plus à une problématique interne de l’entreprise et est devenue également un enjeu majeur pour les collectivités locales.

Les outils de la GPTEC :

  • Définition du périmètre et des acteurs du territoire (DIRECCTE, Pole emploi, Préfecture, OPC, réseaux d’entreprises et chef d’entreprises, ARACT, Mission locale, Chambres consulaires, …)
  • Exploiter des données et études économiques et sociales territoriales
  • Réalisation d’un diagnostic (évolution des métiers, difficultés de recrutement et de fidélisation)
  • Élaboration d’un plan de développement des besoins en compétence en adéquation avec la stratégie du territoire
  • Mise en place des actions (Offre de formation, Groupement d’employeurs, Club RH, …)
  • Évaluation (objectifs, indicateurs, …)

La GPTEC permet une meilleure valorisation des ressources territoriales existantes, la concordance entre les besoins territoriaux et les ressources disponibles, ainsi que l’anticipation des évolutions présentes et à venir.

Promotion économique des territoires

La promotion du territoire fait également parti des missions du développeur économique en assurant la promotion économique, la prospection de nouveaux porteurs de projets et la recherche de futurs projets d’implantations. Il doit également prendre en compte, l’ensemble des acteurs socio-économique (enseignement supérieur – recherche, transports, habitat, culture, etc.) afin de renforcer les atouts territoriaux et de créer des avantages compétitifs pour le territoire.

Les outils de la promotion économique :

  • Commercialisation de l’immobilier d’entreprises et du foncier (Offre d’implantation, présence sur des salons, …)
  • Communication territoriale (Relation presse, Community management)
  • Intelligence économique (Veille territoriale et e-réputationnelle, diplomatie, …)
  • Marketing territorial (Benchmark, marque territoriale, Réseau d’ambassadeurs, …)
  • Stratégie de tourisme d’affaires (Offre de locaux événementiels, Organisation d’évènements)

En se basant sur les travaux réalisés dans les parties précédentes et l’échange avec ses partenaires, il fait ainsi émerger une identité territoriale forte, structurée et partagée en créant les outils de marketing territorial nécessaire pour favoriser l’implantation de nouvelles entreprises et attirer les talents.

Création d’un environnement favorable

Dans cette mission, le développeur économique devient ingénieur d’affaires. Il assure la détection des projets de création ou d’implantation d’entreprises avec la création de solutions d’accueil afin d’attirer et de maintenir les entreprises sur son territoire. Il manage l’ensemble du projet, de la détection des opportunités jusqu’à l’implantation effective.

Les outils de la création d’un environnement favorable :

  • Création et mise en avant des différents lieux d’innovation et de parcours résidentiel (fablab, incubateur, pépinière, coworking)
  • Détection des jeunes créateurs innovants dans les écoles, les réseaux d’accompagnement, …
  • Formation d’une main-d’œuvre qualifiée
  • Renforcement de la visibilité des entreprises déjà implantées
  • Aménagement de zones et parcs d’activité
  • Actualisation de la bourse de l’immobilier d’entreprises et du foncier
  • Accompagnement des porteurs de projets (guichet unique, fiscalité locale attractive, …)
  • Amélioration du cadre de vie du territoire (environnement, culture, confort de vie, …)

Après avoir travaillé sur le développement exogène, les développeurs économiques doivent également se consacrer au développement endogène avec l’accompagnement des entreprises locales.

Accompagnement des entrepreneurs

Les développeurs économiques accompagnent les acteurs socio-économiques à l’aide de conseil, expertise, pré-diagnostic, mise en relation, formation sur des sujets diverses. Il doit être en permanence en veille sur l’actualité de son territoire et les dispositif de soutien susceptibles d’être actionnés.

Les sujets d’accompagnement peuvent être variés :

  • Création-Transmission : évaluation du projet, étude de marche, plan de financement, business plan, formalités, pré-diagnostic cession-reprise, bourse de la transmission
  • Cession : Financement : recherche des aides et appui au montage de dossiers
  • Immobilier : Bourse du foncier et de l’immobilier professionnel
  • Innovation : Permanence INPI, Protection de la PI
  • International : Business France, CCI International, Douanes, conseil export,
  • Difficultés : médiation du crédit, Activité partielle, Commission des chefs des services financiers, …
  • Ressources Humaines : Diagnostic RH, aide au recrutement
  • Développement : Appui aux entreprises à l’aide de conseil ou d’expertise

Toute cette panoplie d’outils pour accompagner les entreprises peut être complété par une offre spécifique au territoire rassemblant les compétences et les ressources présentent (Enseignement, recherche, réseaux, accompagnement spécifique, …). Le développeur économique doit également s’appuyer sur son réseau pour mieux répondre aux besoins des entrepreneurs.

Développement de réseaux d’entreprises et animation de projets collaboratifs

Les réseaux d’entreprises permettent de réunir les acteurs socio-économiques autour de sujets communs afin de de développer des projets collectifs et de défendre leurs intérêts pour la compétitivité économique et territoriale. Les développeurs économiques travaillent à structurer l’émergence de ces réseaux, leur animation et la conduite de projets favorable à l’émergence d’initiatives innovantes et collaboratives.

Les outils du développement de réseaux et d’animation de projets collaboratifs :

  • Participer à l’animation des réseaux socio-économique (organisations syndicales, fédérations, réseaux d’entreprises…)
  • Intégration de cluster et pôle de compétitivité
  • Structuration et animation de zones d’activités, filières, cluster
  • Structuration et animation de clubs géographique ou thématiques (club export, groupement d’employeurs, …)
  • Management de projet dans l’appui à la conduite de projet

Le réseau d’entreprises, constitué le plus souvent en association pourra prendre la forme de club, association, pôle de compétitivité, cluster, filière, fédération, … Les objectifs des réseaux d’entreprises sont de débattre de problématiques communes, soutenir l’innovation, mutualiser des ressources, partager des bonnes pratiques et expériences, rencontrer des partenaires et potentiels clients, …

Les commentaires sont clos.